LUXEMBOURG, UNE TRADITION VITICOLE ANCESTRALE

La viticulture sur les rives de la Moselle est une tradition séculaire. Déjà en 370 ap. J.-C., le poète romain Ausone décrivait les coteaux de la Moselle, dont les parcelles plus en hauteur étaient plantées en vignes, tandis que les plaines fluviales servaient à l’agriculture. Au Moyen Âge, les monastères ont continué la viticulture. Durant cette période climatique plus chaude, la superficie du vignoble a été étendue sur l’ensemble du pays, jusqu’aux hauteurs de l’Eislek ( Ardennes luxembourgeoises ). Après le soi-disant hiver du siècle en 1709, ces nouvelles superficies ont disparu. Uniquement les vignes des plaines fluviales ont subsisté telles que nous les connaissons aujourd’ hui.

Au 20e siècle, il y a eu de nombreux bouleversements. La destruction des vignes par le phylloxéra, les deux guerres mondiales ainsi que les changements profonds exigés par les marchés, ont forcé les viticulteurs à modifier sans cesse leurs orientations et à s’adapter aux nouvelles réalités. Ceci a entraîné une modification fondamentale de la gamme des cépages, des canaux de distribution ainsi que de l’approche en matière de qualité.

Dès le milieu des années 1970, dans de nombreuses caves, les fûts traditionnels en bois ont été remplacés par des cuves modernes en inox, pour donner au vin plus de fraîcheur et de fruit. La consultation et la formation professionnelle ont joué un rôle de plus en plus important, ce qui s’est évidemment répercuté de manière significative sur les types de vin. Les techniques de vinification, comme p.ex. l’ élevage en barrique, ont été adaptées et de nouveaux cépages testés. De nouveaux types de vin et produits tels que le Crémant de Luxembourg et les vins de spécialité ont également vu le jour.

LE LUXEMBOURG, UNE RÉGION VITICOLE MODERNE

AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DANS LE VIGNOBLE
La qualité du vin naît dans le vignoble. Connaître les cycles naturels et veiller à l’entretien du pied de vigne et du sol sont les conditions de base pour réussir un vin de grande qualité. La taille est la première étape pour réguler le rendement. La coordination entre le travail du sol et le travail en vert contribue à améliorer la croissance et les conditions de maturation durant toute la période de végétation. L‘apogée pour tous les viticulteurs, sont sans aucun doute les vendanges. Ils sont pleins de joie et d’espérance dans l’attente de cette dernière phase de travail, car elle constitue la récompense pour tous les efforts ardus fournis durant la période de végétation. Les raisins sont arrivés à pleine maturité, se parent de leurs plus belles couleurs et ont un goût très sucré. Si les indicateurs de maturité que sont le sucre et l’acidité correspondent aux valeurs souhaitées, les vendanges peuvent commencer.

Des méthodes de vinification modernes: Lorsque les vendanges sont terminées et que la cave est bien remplie, c’est au tour des maîtres de chai et des œnologues, de produire à partir d’un moût de grande qualité des vins bien typés avec beaucoup d’extrait. Un équipement de cave moderne et le choix résolu de la cuve inox ou du bois apportent au vin sa signature distinctive.

DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES POUR UNE QUALITÉ ENCORE MEILLEURE
Pour répondre aux défis économiques et climatiques liés à la viticulture, l’Etat luxembourgeois, l’Institut Viti-Vinicole ( IVV ) ainsi que le Centre de recherche LIST ( Luxembourg Institute of Science and Technology ) mettent en œuvre des projets de recherche pluriannuels.

Le projet Terroir:
Il est utile de définir de manière plus précise l’influence du terroir sur le style du vin. Le projet de recherche « L’influence du terroir sur la typicité des vins de Riesling de la Moselle Luxembourgeoise », initié par l’IVV et le LIST, est destiné à étudier cet aspect. Dans le segment international du vin, la notion de terroir gagne sans cesse en importance. Les consommateurs avertis et à l’esprit ouvert sont intéressés par l’origine et la spécificité de leurs vins. Le projet Terroir va donc aider le vin de la Moselle Luxembourgeoise à encore mieux faire connaître sa typicité et la diversité de ses vignobles.

Le projet Provino:
Le projet de recherche triennal Provino a été initié dans le cadre de la mise en œuvre nationale de la directive (UE) 2009/128. Dans une approche de bonne pratique professionnelle, celle-ci stipule que toutes les mesures phytosanitaires doivent être appliquées en tenant compte du site, de la culture et de la situation. L’utilisation de produits phytosanitaires doit être réduite au strict minimum nécessaire. L’objectif principal du projet porté par l’IVV et le LIST réside dans la minimisation du recours aux produits phytosanitaires dans la viticulture, au moyen de stratégies viti-vinicoles innovantes.

VINS DE CHARTE

Domaine et Tradition, Charta Schengen Prestige et charta.privatwënzer sont des initiatives dédiées à la production de vins hors du commun. Des vignobles de tout premier rang, plantés en pente ou en terrasses, des préscriptions strictes, un rendement limité et des contrôles sévères sont les conditions qu’il faut remplir pour pouvoir commercialiser sous le logo des vins de charte.